Chaque livre peut être imprimé en intégralité dans le cadre de la copie privée.

la nouveauté à découvrir

Découvrez en juin LILY ET LA CHENILLE une nouvelle histoire de Claude Jégo.

à lire dans les Les contes pour enfants de 6 à 8 ans


Lily la luciole s'était réveillée à minuit quand Koul le hibou avait poussé de grands "Hou ou ! Hou ou !" pour lui dire qu'il était l'heure de se lever. Car les lucioles ne travaillent que la nuit quand elles se mettent à éclairer comme des lampes et c'est bien pratique quand tout est noir et que l'on ne voit plus où l'on pose les pieds.
Lily secoua ses courtes ailes pour les défroisser avant de jeter un coup d'oeil à son agenda. Elle notait à l'avance, sur les feuilles du grand lierre, toutes les choses qu'elle aurait à faire une nuit après l'autre afin de ne rien oublier.
Lily sortit de chez elle à l'instant où Chip la chenille arrivait devant sa maison. Cette nuit, la luciole allait éclairer le chemin de cet étrange autocar.
    - Bonne nuit, Chip !
    - Bonne nuit, Lily ! Il est temps de partir chercher nos premiers voyageurs. Je te suis.
La luciole prit la direction de la fourmilière, suivie par la chenille. Elles se faufilèrent entre les fleurs qui dormaient la tête basse et se glissèrent sous les buissons pour atteindre la fourmilière. Bientôt elles stoppèrent devant Emy la fourmi et ses dix enfants qui les attendaient patiemment.
Emy et ses enfants s'installèrent confortablement sur le dos de la chenille et Lily repartit, éclairant le passage devant Chip qui marchait lentement pour ne pas secouer Emy et ses dix enfants.

Prochaine histoire bientôt en ligne

Découvrez en septembre LE CONTEUR une nouvelle histoire de Claude Jégo.

à lire dans le Fantastique pour Ados à partir de 11 ans.


Chloé, Léna et Jon aperçurent enfin le personnage qui marchait dans les hautes herbes. Il s'arrêta soudain et s'assit sur un rocher.
– Je suppose que c'est un Ecossais, seul dans la lande. S'il est du coin il sait où il se trouve, lança Loïs.
Ses amis le regardèrent, étonnés. Depuis plus de deux heures qu'ils marchaient d'un bon pas, Loïs leur servait de guide.
– J'ai un sens de l'orientation exceptionnel, lui avait-il dit. Alors « qui m'aime me suive ! »
Et c'est ce qu'ils avaient fait sans la moindre hésitation.
– Est-ce que tu es en train de nous dire que TU nous as perdus en pleine nature et que nous risquons de passer la prochaine nuit dehors alors que des chambres « avec tout confort » nous attendent à l'auberge ?
Loïs eut un bref haussement d'épaules.
– Si on allait faire connaissance avec ce brave type, au lieu de poser des questions stupides ? Et puis, il pourra nous indiquer la direction à prendre pour nous rendre à l'auberge.
Et sans attendre ses amis, Loïs se dirigea droit vers cet homme seul dans la lande.
– Je suppose qu'on le suit ? demanda Léna.
– Oui, répondit Chloé. Mais quand on aura rattrapé Loïs, retenez-moi ou je le massacre !


haut de page





www.bopy.net - contactez Claude Jego e.mail : cl.jego@worldonline.fr