Chaque livre peut être imprimé en intégralité dans le cadre de la copie privée.

La Fantasy Urbaine sur Bopy.net

La Fantasy Urbaine pour enfants de 6 à 8 ans :

LE FIL DE LA CONSCIENCE par Claude Jégo


Filou, le Fil-de-fer avait élu domicile chez le jeune scénariste deux semaines auparavant, dépêché sur les lieux par le chef de l’OPAC, l’Office de Placement des Auxiliaires de Conscience, afin d’assurer une nouvelle mission. Dûment convoqué, Filou s’était retrouvé, une seconde plus tard, au garde-à-vous devant le grand bureau de Gap (où diable avait-il déniché cette immense boîte d’allumettes ?) qui avait pris une profonde inspiration avant de lui expliquer en détails :

« Nous avons reçu un appel pour une assistance d’urgence concernant un dénommé Romain, vivant au vingt-trois rue de l’Aiguille, premier étage, porte de gauche.
D’après une enquête de nos services de repérage... (Gap consulta le confetti bleu posé devant lui) il tremble devant son patron, baisse les yeux face à son propriétaire, bafouille quand il croise un autre locataire, ne réclame pas la monnaie qu’on oublie de lui rendre, s’excuse d’être bousculé... Bref ! Il manque de confiance en lui. A vous, auxiliaire Filou, d’agir dans l’intérêt du PETIT. » (PErsonne TImide sous Tutelle : Note de l’auteur)


Le reste, Filou le connaissait par coeur : « Cette mission, si vous l’acceptez... »
Comment aurait-il pu refuser ? Il se souvenait de la fierté de sa famille quand, au terme de longues études, il avait décroché son BAC (Brevet d’Auxiliaire de Conscience) et reçu, comme signe distinctif, les fameux chaussons rouges qui suscitaient le respect de tous les autres Fil-de-fer.



A paraître sur Bopy.net dès le 1er mai

Le Fantastique pour les 13 ans et plus :

La traversée de l'Espoir par Claude Jégo


Il monta ses trois étages, tourna la clé dans la serrure et retrouva son minuscule deux-pièces chichement meublé. Dans le coin cuisine la photo de ses parents ornait le vaisselier à côté de son certificat d'études jaunie ; les trois étagères supportaient la centaine d'exemplaires du roman d'aventures qu'il avait écrit et publié à compte d'auteur un an plus tôt.

Ses parents, décédés simultanément dans un accident ferroviaire, lui avaient laissé un modeste héritage qu'il estimait avoir utilisé pour le mieux.

Il se laissa aller dans le fauteuil en osier, les yeux fixés sur le dépliant en couleurs détaillant les trois jours de la Comédie du livre qui débuterait le lendemain matin, un vendredi, et se poursuivrait tout le week-end. Il avala deux cachets et sa migraine s'évapora.

De nombreux auteurs seraient présents durant la manifestation littéraire. Pourquoi n'irait-il pas à leur rencontre afin d'échanger sur leurs thrillers, leurs autobiographies, leurs romans d'amour ou d'aventures ?

Le sien portait le joli titre de « La traversée de l'Espoir ». Il y décrivait les événements extraordinaires qu'il avait vécus : une terrifiante plongée dans les eaux infestées de requins de l'Afrique du Sud, mais aussi l'ascension du Cerro Torre en Patagonie en dépit de températures glaciales et de précipitations incessantes et, enfin, sans nul doute la pire de toutes : il avait arpenté les sentiers de randonnée de la montagne Hu Shan en Chine, vieux de milliers d'années et connus comme étant les plus dangereux au monde.





                                                              

haut de page



www.bopy.net - contactez Claude Jego e.mail : cl.jego@worldonline.fr